Escolha uma Página

Je ne sais pas pourquoi [la Chine a été disqualifiée], a déclaré le patineur chinois Zhou Yang

Mais le drame n'était pas encore terminé, car les juges ont déterminé que l'équipe chinoise avait également commis une infraction, annulant sa deuxième place.

“Je ne sais pas pourquoi [la Chine a été disqualifiée]”, a déclaré le patineur chinois Zhou Yang. “Je pense qu'il n'y a pas eu de problème avec ce que nous avons fait.”

[VIDEO src = “55884”]

Une fois la poussière retombée, les deux disqualifications signifiaient que les Sud-Coréens remportaient la médaille d'or et que les Italiens à la troisième place se retrouvaient à l'argent.

Puis vint une autre tournure bizarre, car à cause des deux disqualifications dans la finale à quatre équipes, la médaille de bronze est allée à l'équipe néerlandaise qui n'a même pas participé à la même course, n'ayant pas réussi à s'y qualifier. 

Ils ont couru plus tôt dans la finale «B», où ils ont établi un temps record du monde de quatre minutes, 3,471 secondes.

Cela leur a valu la médaille de bronze, malgré un temps plus rapide que n'importe quelle équipe, jamais.

Résultats antérieurs

Par rapport à la finale chaotique du relais, les courses de qualification dans les épreuves individuelles plus tôt dans la journée étaient carrément apprivoisées.

Maltais, St-Gelais et Boutin ont tous progressé dans leurs manches du 1000 m féminin et se qualifieront pour les quarts de finale demain.

Boutin a déjà des médailles de bronze sur deux autres distances à ces Jeux, au 500 et au 1 500.

Du côté des hommes, Samuel Girard du Canada, qui a remporté l'or plus tôt à ces Jeux au 1000 m, s'est facilement qualifié pour les quarts de finale du 500 m.

Son coéquipier et mentor Charles Hamelin n'a cependant pas été aussi chanceux, car il a été pénalisé puis éliminé dans ce qui a été la dernière course individuelle de sa carrière olympique décorée.

Le vétéran Charles Hamelin termine ses épreuves individuelles de #shorttrackskating sur une note amère, reçoit une pénalité et ne progressera pas dans le 500m pic.twitter.com/AiB4xITBt9

– @ CBCOlympics

“Je voulais avoir un meilleur résultat à la fin, c'est sûr”, a déclaré Hamelin après la course, “mais en même temps, je ne peux pas changer le passé, je ne peux pas changer ce qui s'est passé aujourd'hui.”

Par Pete Evans, CBC Sports

Deux Canadiens ont participé à la course aux médailles en patinage de vitesse avec départ de masse samedi, mais tous deux ont terminé bien derrière les vainqueurs éventuels.

La patineuse Keri Morrison de Burlington, en Ontario, a terminé 12e de l'épreuve féminine, qui a été remportée par la patineuse japonaise Nana Takagi. Kim Bo-Reum, de Corée du Sud, a remporté la médaille d'argent et Irene Schouten a remporté la médaille de bronze.

Téléchargez l'application CBC Olympics pour iOS pour regarder les flux gratuits de chaque événement Téléchargez l'application CBC Olympics pour Android pour regarder les flux gratuits de chaque événement

La Canadienne de 26 ans faisait ses débuts olympiques à ces Jeux, tout comme l'épreuve elle-même.

La plupart des épreuves sur longue piste sont des courses individuelles, où les patineurs obtiennent un couloir et font la course avec qui ils sont jumelés, et les patineurs sont ensuite classés uniquement en fonction de leur temps. Mais le départ en masse est un voyage mouvementé de 15 tours autour de l'ovale, sans voies prédéfinies, et les gagnants reçoivent des points en fonction de la façon dont ils terminent pendant trois tours de sprint et de l'ordre dans lequel ils franchissent la ligne d'arrivée. 

Morrison a été la seule Canadienne dans la course, après que sa coéquipière et espoir de médaille Ivanie Blondin, d'Ottawa, ait chuté en demi-finale et ait été éliminée pour avoir terminé au neuvième rang.

Ivanie Blondin de la # CAN ne se qualifiera pas pour la finale du départ de masse féminin après avoir subi une chute brutale au début de la course pic.twitter.com/TnVOjAZSL8

– @ CBCOlympics

«Si ce n'était pas pour cet automne, j'irais en finale», a déclaré Blondin à la CBC après la course. “J'ai perdu l'équilibre et je ne pouvais rien faire.”

Blondin était un cheval noir pour une médaille dans l'épreuve, y arrivant au sixième rang mondial.

[VIDEO src = “57798”]

Résultats hommes

Du côté des hommes, Olivier Jean était le seul Canadien à participer à l'épreuve et il a terminé à la 14e place.

Le patineur de 33 ans de Lachenaie, au Québec. est un ancien patineur de vitesse sur courte piste qui a remporté une médaille d'or au relais masculin à Vancouver en 2010. Mais il s'est converti à la longue piste l'année dernière, se spécialisant dans le départ en masse car son expérience des courses bondées en courte piste se prête bien à la Nouvel évènement.

Il est entré dans la course classé 10e au monde.

La course a été 1xbet logo remportée par Lee Seung-Hoon de Corée du Sud, et le Belge Bart Swings a remporté la médaille d'argent tandis que le bronze est allé à Koen Verweij des Pays-Bas.

Les patineurs de vitesse canadiens sur courte piste Charles Hamelin et Samuel Girard ont raté une médaille au 1500 mètres aux Jeux olympiques de samedi.

Hamelin, 33 ans, de Sainte-Julie, au Québec, tentait de devenir le premier Canadien à remporter trois médailles d'or individuelles aux Jeux olympiques d'hiver, après avoir remporté l'or à Vancouver et à Sotchi.

Mais ce n'était pas pour Hamelin cette fois-ci, qui a franchi la ligne d'arrivée à la sixième place, mais a ensuite été pénalisé pour avoir gêné un autre patineur.

«Ce fut une course difficile, a déclaré Hamelin. “J'ai essayé de me frayer un chemin vers l'avant et à un moment donné, cela a mal tourné. Cela se produit en courte piste.”

Girard, 21 ans, de Ferland-et-Boilleau, au Québec, a terminé quatrième dans la même course.

“Il y a eu beaucoup de chutes, de dépassements et le risque de chute était élevé”, a déclaré Girard. “Je suis resté alerte et j'ai profité de quelques chutes.”

“L'arrivée a été super rapide”, a ajouté Girard.

Découvrez une rediffusion de la finale ici:

[VIDEO src = “48772”]

Lim Hyojun de Corée du Sud a remporté la médaille d'or, suivi de Sjinkie Knegt des Pays-Bas et de Semen Elistratov des athlètes olympiques de Russie.

Hamelin et Girard patineront tous les deux dans la course du 1000 mètres masculin et la course de relais de 5000 mètres.

«Je me concentrerai sur les deux prochaines courses et je m'assurerai de revenir dans la finale», a déclaré Hamelin. “En ce moment, j'essaye juste de reprendre ma tête et de me concentrer pour le lendemain.”

Impossible de s'arrêter ne s'arrêtera pas. La prochaine étape est le 1000m et la qualification des relais! # PyeongChang2018 # ÉquipeCanada pic.twitter.com/EGz91OJrWS

– @ SpeedSkater01

Plus tôt dans la journée, un troisième Canadien, Pascal Dion, a patiné dans la finale B, terminant à la troisième place.

Résultats femmes

Du côté des femmes, deux Canadiennes se sont qualifiées pour les quarts de finale du 500 m féminin après avoir remporté leurs manches.

Kim Boutin, de Sherbrooke, au Québec, et Marianne St-Gelais, de Roberval, au Québec, ont toutes deux remporté leurs manches de qualification respectives pour se qualifier pour les quarts de finale et peut-être les rondes des médailles la semaine prochaine.

Boutin participe à ses premiers Jeux Olympiques. St-Gelais, quant à elle, est l'une des patineuses canadiennes les plus expérimentées du côté féminin, participant à ses troisièmes Jeux à Pyeongchang.

Un troisième patineur canadien, Jamie Macdonald, de Kitimat, en Colombie-Britannique, a été éliminé après avoir perdu un avantage en essayant de dépasser un autre patineur et en s'écrasant. 

Les juges ont longuement examiné l'incident avant de décider que les résultats ne devraient pas être modifiés, et Macdonald a été éliminé.

Les deux Canadiennes restantes patineront en quarts de finale mardi matin. Les demi-finales et les finales où les médailles sont remises auront lieu plus tard dans la journée.

Ailleurs en courte piste, du côté du relais, Équipe Canada est passée à la ronde des médailles du 3 000 m féminin.

Ils patineront pour une médaille contre la Chine, l'Italie et le pays hôte dans la matinée du mardi 20 février.

Les patineurs de vitesse olympiques canadiens Kim Boutin, Samuel Girard et Charles Hamelin ont tous eu une journée parfaite en qualifications aux championnats du monde sur courte piste vendredi.

Boutin, Girard et Hamelin ont obtenu des places dans les rondes finales de chacune des trois épreuves individuelles auxquelles ils participaient.

Leurs coéquipières Marianne St-Gelais et Jamie MacDonald se sont qualifiées dans deux des trois distances.

Boutin, de Sherbrooke, au Québec, a patiné jusqu'aux rondes finales du 500 mètres, du 1000 et du 1500 en terminant première de sa série dans chacune des trois distances, tout comme Girard, de Ferland-et-Boilleau, au Québec, le du côté des hommes.

“Je suis de retour au niveau d'énergie que j'étais avant après avoir été un peu bas après les Jeux olympiques”, a déclaré Boutin, qui a remporté une médaille dans chacune des trois distances individuelles aux Jeux olympiques de Pyeongchang. «Je me sentais en confiance sur la glace, ça s'est bien passé et je suis convaincu que je serai en mesure de maintenir mon niveau d'énergie jusqu'à dimanche.

Défi mental et physique

“Les championnats du monde sont très différents des Jeux Olympiques car ici, toutes les courses se déroulent sur trois jours seulement, donc c'est un défi mentalement et physiquement. La clé est de bien gérer son niveau d'énergie.”

Girard a remporté l'or au 1000 m aux Jeux olympiques et a terminé troisième au classement général aux championnats du monde de l'an dernier.

Hamelin, de Sainte-Julie, au Québec, a obtenu le même résultat que Boutin et Girard en terminant premier de sa série aux 500 et 1500, et deuxième au 1000.

“C'était le but, de me qualifier pour chacune des trois distances, indépendamment du fait que je finirais premier, deuxième ou troisième [en qualifications]. Je peux donc dire mission accomplie”, a déclaré Hamelin, deuxième au général. Championnats du monde 2016. «Je me sentais bien là-bas sur la glace, tout allait très bien – le corps, les lames, ma tête aussi – donc ça augure bien pour le week-end. Maintenant, j'ai juste hâte de patiner là-bas devant le foule, à la maison. “

St-Gelais, de Saint-Félicien, au Québec, s'est qualifiée pour les rondes finales des 500 mètres et 1 000 mètres en terminant à chaque fois première dans sa ronde de qualification. MacDonald, de Fort St. James, en Colombie-Britannique, s'est qualifiée au 500 (deuxième de sa série) et au 1000 (première de sa série).

Au 1500 mètres féminin, St-Gelais a terminé cinquième de sa course tandis que MacDonald a terminé sixième, toutes deux après une chute.

Le Montréalais Pascal Dion, qui participait pour la première fois à des courses individuelles aux championnats du monde, ne s'est qualifié dans aucune des trois distances.

Cliquez sur le lecteur vidéo ci-dessus pour regarder la couverture des championnats du monde sur courte piste en route vers les Jeux Olympiques.

Après une chute à l'entraînement vendredi après-midi, la star canadienne de courte piste Marianne St-Gelais s'est retirée des sélections de l'équipe nationale ce week-end à Montréal.

St-Gelais, de Saint-Félicien, au Québec, a subi des symptômes de commotion cérébrale modérés et ne participera à aucune des épreuves de la compétition de cinq jours.

Pour pouvoir participer aux Jeux olympiques de 2018, St-Gelais demandera un bye, comme indiqué dans les politiques et procédures olympiques sur courte piste 2018 de Patinage de vitesse Canada.